De la division à la banalisation, le mouvement Pétro Caribe Challenge, une industrie très rentable ces derniers jours.-

Appel à l’entente et à l’unité au sein du mouvement.

Nos sœurs et frères PetroChallengers, nous présumons que vous êtes très touchés en ces derniers jours, surtout avec les nouvelles circulant sur les réseaux sociaux, faisant croire que certains d’entre vous ont reçu de fortes sommes d’argent pour liquider le mouvement du peuple. Nous savons à quel point que vous gardez jalousement la dignité de ce mouvement qui défend une cause noble et citoyenne. Nous croyons savoir également à quelle dimension vous êtes victimes des propos de certaines structures, faisant croire qu’elles sont au sein du mouvement. Aujourd’hui confusion, division, marchandage politique, luttes partisanes, business, sont les principales caractéristiques des petites structures à l’intérieur de ce vaste mouvement populaire, qui au départ a bénéficié de la confiance de la population. Et comme disait l’expression créole :  » Dosye petro Caribe, nouvo bras pou kèk nèg fè bè yo sou do ti pèp la »

Que peut-on espérer de ces comportements mes sœurs et frères PetroChallengers ?

En effet, le prétexte de cette lettre, c’est pour vous rappeler Sœurs et frères PetroChallengers, ce que le mouvement devrait-être, la mission de PetroCaribeChallenge : La possibilité de changer la situation des gens les plus vulnérables ; la possibilité de faire naître l’Haïti dont nous rêvons tous ; la possibilité de combattre la corruption, mais Hélas !
Une population qui n’avait jamais cru au départ que ce mouvement digne allait accaparer, que ce vaste mouvement social allait convertir en outil pour certains politiciens qui sont eux-mêmes, acteurs du système, depuis des années, complices dans la dilapidation des fonds pétro caribe, qui veulent aujourd’hui à tout prix détourner la lutte citoyenne et juvénile.

En outre, la conscience juvénile et l’intérêt de la nation nous animent, avec le sentiment de deux Jeunes animés de l’idéal de nos ancêtres, voulant dans une perspective historique, rappeler à nos sœurs et frères PétroChallengers, que nous avons un rendez-vous avec l’histoire, toute une Jeunesse compte sur nous, en ce sens nous n’avons pas droit à l’erreur.
Rappelez-vous mes sœurs et frères , Les politiciens et la bourgeoisie, nous ont déçus, et nous mettre à genoux. Pourquoi réclament-ils aujourd’hui le mouvement petro Caribe ? Où étaient-ils au départ, lorsqu’on dilapidait les fonds pétro caribe ? C’est juste pour vous dire, attention aux sponsors !

En effet, il est important de souligner, le mouvement PétroChallengers a vu ses jours sur les réseaux sociaux, avec une forte mobilisation des Jeunes de partout, une nouvelle pratique visant à faire des médias sociaux un véritable outil de revendication, la face cachée des réseaux sociaux, que les Jeunes utilisaient autrefois pour rigoler, s’amuser, passe-temps, autrement dit une nouvelle mode de vie en Haïti, puisqu’il est visible le système nous offre rien, qu’un téléphone intelligent pour surmonter les problèmes de la vie, à l’idée de ne pas nuire les sénateurs, députés, ministres, directeurs généraux et autres personnes, qui pillent le pays, en nous offrant : Facebook, Twitter, WhatsApp, Instagram et autres plateformes populaires, comme notre plus grand boulot. Et pourtant, qui devient un instrument non négligeable dans la politique, d’où la question : Kote Kòb Petro Caribe a ?
Ce mouvement, avec la mission d’exiger la reddition de comptes, et un nouveau système digne de confiance avec des gens honnêtes et crédibles. Toujours dans la perspective de solutionner des problèmes qui ravagent le pays, et jusqu’à présent aucun insu pour débloquer ce peuple qui a trop souffert de la corruption avérée. La maladie devient plus grave.

Ainsi compris, Port-au-Prince, devient l’expression d’une Ville malade, corrompue, invivable et chaotique. Il est très visible, après le bac, nos jeunes partent vers des cieux plus Cléments dans l’objectif de vivre la vie qui mérite d’être vécue. C’est la lutte sanglante entre les riches et les pauvres. Les belles soirées artistiques n’existent plus. Permettez-moi l’expression, il n’y a que le bòdègèt et le chawa pete dans cette petite Ville qui, autrefois faisait une publicité pour les bonnes cultures, autrement dit Une ville de Grande moralité.

Il est très fréquent aujourd’hui, ce slogan : « je viens de telle structure du Mouvement PetroChallenger » Est-ce une façon pour troubler le peuple, et pourquoi autant de structures, autant de chefs au sein d’un seul mouvement « PetroChallenger » ? Et non un leader avec des objectifs clairs et précis. Hélas !

Donc, Nous voulons sortir de notre silence en constatant à chaque jour qui passe les choses se dégénèrent. Ce qui est triste, aujourd’hui les pauvres deviennent plus pauvres, et les riches deviennent plus riches. Une société où l’inégalité sociale règne en maître, les gens honnêtes sont bafoués et les malhonnêtes, les corrompus font la loi dans la ville, le mouvement perd toute crédibilité, les coquins mettent l’emphase sur ses intérêts ridicules et personnels.

Qui Sait ?
Combien de millionnaires ont vu le jour au nom de ce mouvement ?
Combien de complots au nom du peuple ?
Combien de compromis ?
À chaque nouveau mouvement, le peuple toujours le grand perdant.-

En guise de conclusion recevez nos sages conseils :
1- Éviter les politiciens qui profitent de cette vague populaire à des fins personnelles.
2- Éviter toutes mauvaises compromis.
3- Le mouvement doit-être exclusivement sponsoriser par les institutions scolaires, l’église, l’université, la classe moyenne et la diaspora. Non pas par la bourgeoisie empoisonnée.
4-Définir très clairement un plan et un programme de société, avec un Jeune leader.

Mes sœurs frères PetroChallengers, recevez mes salutations patriotiques !

Vargas Pancholo Jeanelus
Et
Vargas Panchito Jeanelus
(Jeunes défenseurs des droits humains)