Alors qu’il s’apprêtait à couvrir la manifestation de l’opposition à Port-au-Prince, le vendredi 1er Novembre 2019, le journaliste et PDG du Groupe MagHaiti, Franciyou Germain, a été victime d’une attaque armée.

« Trois jeunes hommes armés circulant à moto ont intercepté le journaliste à morne Dédé non loin de Nazon. Ils l’ont attaqué puis ont endommagé ses matériels de travail (caméra et téléphone ). Les malfrats ont également emporté son badge », a expliqué la direction du Groupe MagHaiti dans une note tout en condamnant cet acte avec rigueur.
Plus loin, MagHAiTi qui croit dans l’importance des médias dans la construction d’une société démocratique a exigé que justice soit rendu à son journaliste.

L’on rappelle, depuis que les mouvements populaires ont eu lieu un peu partout à travers le pays, plus de 50 journalistes ont été victimes de répression.

 

– FIN –