Cette victoire signifie l’espoir du peuple haïtien ! Plusieurs fans des Grenadiers ont cessé de regarder le match après le 2e but du Canada. Ils ont dû revenir devant l’écran quand Haïti a marqué son premier but. Ces mêmes personnes ont ensuite célébré une remontada historique des grenadiers avec un score de 3-2. Qu’adviendrait-il si les joueurs s’étaient laissé décourager par les 2 buts de l’équipe canadienne ? Haïti ne serait pas en demi-finale de la Gold Cup.

Les Grenadiers apprennent donc au peuple haïtien qu’il faut garder l’espoir même dans les moments les plus difficiles. Les Grenadiers redonnent donc au peuple haïtien l’espoir que les hommes politiques lui ont volé.

Cette victoire signifie la confiance en soi du peuple haïtien ! Le monde ne croyait pas trop à une victoire d’Haïti car c’est un pays est trop souvent vendu dans les médias internationaux comme symbole d’échec. Le peuple haïtien voulait bien de cette victoire mais n’y croyait pas trop. On était déjà assez satisfait de la victoire contre Costa Rica et les esprits s’étaient déjà préparé pour accepter la défaite contre Canada. Les Grenadiers, quant à eux, ont cru jusqu’au bout en leur capacité de vaincre. Qu’adviendrait-il si les joueurs avaient perdu la foi après le deuxième but des « Canucks » ? Haïti ne serait pas en demi-finale de la Gold Cup. Les grenadiers envoient donc un message à la jeunesse haïtienne qui doit comprendre que, malgré la situation chaotique du pays et le manque d’encadrement auquel elle fait face, elle a du potentiel. Les haïtiens, jeunes et moins jeunes, peuvent donc se surmonter pour réussir et ainsi contribuer à changer Haïti et son image !

Cette victoire est un message du peuple haïtien au monde entier ! Qui aurait cru que les Grenadiers allaient faire une remontada face aux Canucks ? Cette « Haimontada » est une façon de rappeler au monde entier que « Nou se Wozo, menm si nou pliye, nou pap kase ». Puisse cette « Haimontada » qui a eu lieu hier dans le monde du football annoncer une « Haimontada » dans tous les domaines !

Merci aux Grenadiers !

Caleb Deshommes